logo CMA oise
artisans.png
Connexion  
  Chercher
ESPACE ARTISANS » Santé et sécurité au travail
 
Réduire  Formation ERP  
Où en êtes-vous dans la rédaction de votre document d’Evaluation des Risques Professionnels ?

Pour vous aider dans cette démarche la CMA Oise vous propose une formation composée de 4 demi-journées de formation collective.

Uniquement l'après-midi
BEAUVAIS
- 30 mai, 6 & 20 juin et 28 novembre
- 14 & 21 nov., 5 déc. et 15 mai 2017
- 9 & 23 nov, 7 déc et 26 avril 2017

COMPIÈGNE
- 2, 9 & 23 juin et 1 décembre
- 6 & 20 oct., 3 nov. et 18 mai 2017

Contact : Madeleine BOULET
mboulet@cma-oise.fr
Tél. : 03 44 10 14 14


Réduire  A télécharger...  
Alcool, cannabis, psychotropes...
Guide à l'usage des chefs d'entreprises (PME-TPE)


En mettant en place une réflexion sur la problématique des addictions en milieu du travail, les représentants du monde de l'entreprise et les professionnels de la prévention et du soin en addictologie ont élaboré un guide pratique à l'usage des chefs d'entreprise de l'Oise.

Il a été conçu pour apporter les premiers éléments de réponse aux entreprises sur des questions liées à la réglementation, à la prévention et à la gestion des risques.

Il précise également les ressources locales utiles pour permettre l'initiation d'une démarche de prévention collective en matière d'addictions.

pdflogo.jpgTéléchargez le guide


 
image_securite.jpg

Santé et sécurité au travail     
 
Pour mémoire :
  • Un accident du travail est une perturbation importante du fonctionnement de l'entreprise.
  • L'activité risque d'être interrompue, ce qui entraîne l'insatisfaction de la clientèle et éventuellement des pénalités de retard.
  • L'indisponibilité de la victime peut perturber pour longtemps le fonctionnement de l'entreprise.
  • Et si la victime était le chef d'entreprise, l'entreprise peut-elle continuer à fonctionner ? Et pour combien de temps?

La santé et la sécurité au travail sont l'affaire de tous. Si la démarche doit être impulsée par le chef d'entreprise, l'implication des salariés (et des apprentis) est tout aussi indispensable. Leur contribution est nécessaire tant pour l'élaboration des mesures que pour leur mise en œuvre effective.

 
 
La prévention     
 
Concrètement, le chef d'entreprise met en œuvre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentales des salariés et apprentis sur la base des principes généraux de prévention suivants :

1 – éviter les risques ;

2 – évaluer les risques qui ne peuvent être évités ;

3 – combattre les risques à la source ;

4 – adapter le travail à l'homme (afin notamment de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé) ;

5 – tenir compte de l'état d'évolution de la technique ;

6 – remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou moins dangereux  ;

7 – planifier la prévention (en y intégrant la technique, l'organisation du travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants) ;

8 – prendre des mesures de protection collective en leur donnant priorité sur les mesures de protection individuelle ;

9 – donner les instructions appropriées aux salariés et apprentis (pour leur sécurité et celles des autres).

La logique derrière ces principes est, qu'au delà de la nécessaire conformité à la réglementation, il faut constamment veiller à ce que le travail soit adapté à l'homme et modifier l'organisation en conséquence.

 
 
L'évaluation des risques professionnels     
 
Toutes les entreprises employant des salariés ou accueillant des stagiaires ou des intérimaires doivent réaliser l'évaluation de leurs risques professionnels.


L'évaluation des risques se déroule en 5 étapes :

1 – identifier les situations dangereuses de l'entreprise et les risques associés ;

2 – procéder à l'évaluation des risques selon leur fréquence et /ou leur gravité ;

3 – proposer des mesures de prévention ;

4 – mettre en œuvre les mesures proposées ;

5 – réévaluer les risques.
 
Les résultats de cette évaluation des risques sont consignés, par écrit, dans un document unique (décret n°2001-1016 du 05 novembre 2001). Ce document doit rester dans l'entreprise à la disposition des services de contrôle (inspection du travail, service de santé au travail, CRAM, OPPBTP) et des salariés. Il doit être réactualisé chaque année ou dès qu'il y a un changement agissant sur les conditions de vie des travailleurs (modification de l'outillage, changement de produits ou de l'organisation du travail).

Pour vous aider dans cette démarche, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat vous propose une formation sur l'évaluation des risques professionnels (voir encadré à gauche).



D'autres organismes sont également à vos côtés pour vous accompagner :
  • votre service de santé au travail
  • la Caisse régionale d'assurance maladie www.cram-nordpicardie.fr
  • l'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics www.oppbtp.fr
  • la Direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle – tél : 03 44 06 26 26
  • l'Agence régionale pour l'amélioration des conditions de travail www.cestp.aract.fr
  • les organisations professionnelles

 
 
Pour en savoir plus     
 
Institut national de recherche et de sécurité
(nombreux guides pratiques téléchargeables gratuitement)
www.inrs.fr

Risques professionnels en PME
www.risques-pme.fr

Travailler mieux
www.travailler-mieux.gouv.fr

Agence française de sécurité sanitaire, de l'environnement et du travail (AFSSET)
www.afsset.fr


securite.jpg